Marine Guide Marine de Météo-France pour la navigation aux Antilles et en Guyane

@jno

GUIDE MARINE pour les Antilles et la Guyane

25/01/2022

Météo-France Antilles Guyane et la sécurité en mer :

Dans le cadre de sa mission de sécurité en mer, l’État diffuse, par radio, à destination des navigateurs en mer, une information météorologique dite « de sécurité ». Pour ce faire, il fait appel à deux organismes :
•Météo-France, responsable de l’élaboration des bulletins météorologiques,
•la Direction des affaires maritimes, responsable de la diffusion.

Ce guide vous donne toutes les clefs nécessaires pour l'accès aux informations météorologiques et pour une bonne compréhension.

Les bulletins de sécurité

En matière de bulletins de météo marine de sécurité, Météo-France se conforme aux règles internationales définies dans le cadre du Système Mondial de Détresse et de Sécurité en Mer (SMDSM), et répond aux besoins exprimés par les usagers.

Ainsi aux Antilles et en Guyane, les bulletins de sécurité comprennent les bulletins « côte » qui s’étendent depuis le rivage jusqu’à 25 milles  et les bulletins « large » qui couvrent un domaine plus étendu. À ces bulletins réguliers, diffusés selon des moyens adaptés à heures fixes, s’ajoutent des avis de vent fort émis dès que le vent observé ou prévu atteint force 7 Beaufort sur le domaine de la côte (BMS-côte), ou force 8 Beaufort sur les domaines du large (BMS-large).

Pour assurer la diffusion en mer des bulletins de sécurité aux Antilles et en Guyane, la Direction des affaires maritimes dispose de moyens radio mis en œuvre par le CROSSAG (Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage Antilles Guyane) : un émetteur HF/MF complété d’un réseau d’émetteurs VHF.

Les bulletins de météo marine de sécurité sont également diffusés par des chaînes de radiodiffusion et sont disponibles sur les sites Internet de Météo-France.

Les bulletins réguliers

L’usager maritime, où qu’il se situe et quel que soit le moyen utilisé pour prendre connaissance du bulletin, doit trouver immédiatement l’information recherchée dans les différents bulletins et la comprendre sans aucune ambiguïté. Aussi, tous les bulletins réguliers sont structurés selon la même architecture et n’utilisent qu’un vocabulaire volontairement réduit. Le glossaire qui termine ce guide fournit une définition succincte des principaux termes ou expressions qui composent les bulletins, ainsi que leur traduction anglaise.

Ces bulletins démarrent par une information sur la présence ou non d’un avis spécial (BMS) sur la zone de couverture.

Ils enchaînent par la situation générale qui décrit brièvement les phénomènes météorologiques qui conditionnent le temps sur le domaine de prévision.

La troisième partie constitue le cœur du bulletin puisqu’il s’agit des prévisions sur la période des 24 heures à venir. Les paramètres qui sont renseignés sont le temps, le vent, la mer et la visibilité.

Enfin, le paragraphe tendance ultérieure indique l’essentiel des conditions météorologiques pour les deux ou trois jours suivants.

Quelques informations supplémentaires sont inclues dans le bulletin côtier. Il s’agit :

  • d’observations réalisées en certains endroits de la côte, à une heure proche de l’heure de diffusion du bulletin.
  • des horaires de marées.

 

Ci-dessous, la cartographie des domaines LARGE pour les Antilles et pour la Guyane ainsi que des exemples de bulletins réguliers

Exemple de bulletin marine COTIER pour la Martinique

 

Elaboré le 2 juin 2020 à 17h07 (heures mentionnées en heures légales)

AVIS SPECIAL : Il n'y a pas de Bulletin Météorologique Spécial en cours pour la zone côtière de Martinique

SITUATION GENERALE : Régime d'alizé faible à modéré

PREVISIONS pour les prochaines 24 heures:

Temps significatif : Passagèrement nuageux; averses éparses

Visibilité : Bonne mais réduite sous averses

Vent : Est à Sud-Est

          Atlantique et canaux : 4 a 5 Beaufort

          Caraïbes : 3 à 4 Beaufort, temporairement 5 Beaufort la nuit

Mer : Atlantique et canaux : Peu agitée à agitée; creux moyens 1m20 à 1m60

         Caraïbes : Belle au rivage, peu agitée au large; creux moyens 1m à 1m20

 

TENDANCE ULTERIEURE : Jeudi et vendredi

Temps significatif : Averses faibles et éparses

Vent : Est à Nord-Est

          Atlantique et canaux : 4 a 5 Beaufort

          Caraïbes : 3 à 4 Beaufort, temporairement 5 Beaufort la nuit

Mer : se creusant

Atlantique et canaux : Agitée; creux moyens jusqu’à 1m80

           Caraïbes : creux moyens jusqu’à 1m20

 

OBSERVATIONS DISPONIBLES à 17h :

Caravelle :            Vent Est-Sud-Est, 18 nœuds soit 5 Beaufort

Vauclin :               Vent Est-Sud-Est, 18 nœuds soit 5 Beaufort

Fort de France :     Vents Est, 10 nœuds soit 3 Beaufort

 

Vagues mesurées au large de Basse-Pointe :

Hauteur moyenne des vagues sur les 6 dernières heures : 1,20m à 1,40m

Période dominante : 7 secondes        Direction dominante : Est      Température mer : 28,6°

 

Heure des marées :

Fort de France:

Marée basse 17h03 et demain 07h44     Marée haute : 23h53 et demain 15h05

Robert:            

Marée basse 18h45 et demain 07h43     Marée haute : demain 100h55 et 14h09

Exemple de bulletin marine LARGE pour la zone "GUYANE"

 

Elaboré le mercredi 3 juin à 11h locales soit 14 UTC.

 

AVIS SPECIAL DANS LA ZONE SUD DU 10N et OUEST DU 40W

Aucun bulletin météorologique spécial en cours ni prévu

 

SITUATION GENERALE CE JOUR à 12UTC       

ZCIT active sur le 3 degrés nord ; arrivée d’une onde tropicale par l’Est.

 

PREVISION AU SUD DU 10N et OUEST DU 50W POUR LES PROCHAINES 24H

Temps sensible :

Grains devenant progressivement assez fréquents par l’est, à l’est du 52 Ouest

Vent :

Est 3 à 4 Beaufort du Sud vers le Nord

Mer :

Localement agitée ; creux 1m à 1,50m du Sud vers le Nord sur une courte houle de Nord-Est

Visibilité :

Bonne, localement mauvaises sous grains. Présence d’une brume de sable modérée au Nord

 

TENDANCE ULTERIEURE

Grains devenant assez fréquents par l’Est à l’Est du 56 degrés Ouest

Mer et vent sans changement significatifs

Les bulletins météorologiques spéciaux (BMS)

Ces bulletins sont élaborés et diffusés dès que les conditions météorologiques actuelles ou prévues présentent un danger pour la navigation. Ces avis recouvrent :

  • les avis de vent fort ou BMS (Bulletin météorologique spécial),
  • les avis d'annulation d'une prévision de phénomène dangereux.

Les BMS comprennent les BMS-côte et les BMS-large selon qu'ils s’appliquent au domaine de la côte ou du large.

Ces avis sont numérotés selon une numérotation annuelle.

Les BMS-côte sont émis dès que le vent observé ou prévu atteint ou dépasse force 7 Beaufort. Les BMS-côte sont donc des avis :

  • de grand frais (force 7)
  • de coup de vent (force 8)
  • de fort coup de vent (force 9)
  • de tempête (force 10)
  • de violente tempête (force 11)
  • d'ouragan (force 12)

Les BMS-large sont émis dès que le vent observé ou prévu atteint ou dépasse force 8 (avis de coup de vent à avis d’ouragan).

En règle générale, les BMS ne sont pas émis plus de 24 heures avant le démarrage de l’épisode de vent fort.

Un avis est qualifié « en cours » si les conditions de vent fort existent déjà au moment où le BMS est émis, « imminent » si ces conditions doivent survenir dans les 3 heures qui suivent l’émission du bulletin, ou « prévu » à partir d'une heure précisée dans le texte.

Le plus souvent, les phénomènes de vent fort sont détectés avant la période d’émission des BMS. Dans ce cas, la « tendance ultérieure » des bulletins réguliers mentionne cette information importante en indiquant qu’il existe une « menace de » (d’avis de coup de vent par exemple).

Un avis d’annulation (côte ou large) est émis pour annuler tout ou partie d’un BMS, lorsque le phénomène dangereux annoncé ne doit finalement plus se produire ou bien lorsqu’il se termine plus tôt que prévu.

A noter : Des BMS-large sont produits lorsque les vents sont prévus atteindre ou dépasser la force 8 Beaufort. Les domaines sont plus étendus que ceux des bulletins réguliers. Sur la zone large Antilles, le domaine de couverture du BMS large s’étend entre 50°W et 70°W ainsi que 10°N et 20°N. Sur la zone large Guyane, il démarre à 40°W. Sur ces zones tropicales, des vents de cette intensité sont généralement associés à un phénomène tropical. Les BMS large sont alors réactualisés quatre fois par jour.

Ci-dessous, des exemples de bulletins météorologiques spéciaux

Exemple de bulletin météorologique spécial LARGE

pour la zone "ANTILLES"

 

Destiné à la navigation maritime pour la zone 10N/20N – 50W/70W

Elaboré le mercredi  septembre 2020 à 15 UTC.

 

BMS N°43 (annule et remplace le BMS N°42)


(vitesse du vent moyen sur 1 minute en nœuds = kt)

 

AVIS D’OURAGAN

PHENOMENE : Ouragan de catégorie 2 TEDDY

POSITION le 16 à 12 UTC : 16,1 Nord – 49,3 Ouest

PRESSION AU CENTRE : 973 hpa

DEPLACEMENT : NORD-OUEST à 10 kt

INTENSITE : S’intensifiant

 

Ouragan 65-85kt et mer très grosse à énorme dans un rayon de 10MN autour du centre, s’étendant jusqu’à 20MN dans le quadrant Nord-Ouest et jusqu’à 25MN dans le demi cercle Est

Tempête 50-60kt et mer grosse à très grosse dans un rayon de 20MN autour du centre, s’étendant jusqu’à 30MN dans le quadrant Nord-Ouest et jusqu’à 50MN dans le demi cercle Est

Coup de vent 35-45kt et mer très forte à grosse dans un rayon de 40MN autour du centre, s’étendant jusqu’à 150MN dans le quadrant Nord-Ouest et jusqu’à 170MN dans le demi cercle Est

Fortes rafales sous grains.

 

PREVISIONS

Position et intensité prévues pour le 17/09/2020 à 00 Utc.

17,5 N / 50,8 O ; Vent max : 95kt , ouragan de catégorie 2

Position et intensité prévues pour le 17/09/2020 à 12 Utc.

19,0 N / 52,3 O ; Vent max : 110kt , ouragan de catégorie 3

 

Le prochain BMS sera diffusé le mercredi 16 septembre vers 21 Utc.

 

 

Exemple de bulletin météorologique spécial COTIER

pour la MARTINIQUE

 

Destiné à la navigation côtière dans la zone des 25 milles nautiques autour de la Martinique

 

Elaboré le mardi 7 décembre 2021 à 9h34 loc Antilles soit 13.34 Utc.

 

BMS numéro 14

 

AVIS DE GRAND FRAIS prévu

 

Zone : Côte Atlantique et canal de la Dominique

Validité : à partir du 07/12/2021 à 2300 Utc jusqu’au 08/12/2021 à 1500 Utc.

Situation générale :  Puissant anticyclone à 1035 hpa centré à l’Ouest des Açores générant un flux d’alizé soutenu

Prévisions : Vent d’Est à Nord-Est 7 Beaufort (22-33 nœuds) ; fortes rafales (60-90 km/h) ; averses passagères

Les diffusions des bulletins météorologiques

Les heures et fréquences d'émission radio ont été communiquées par le CROSSAG.

Les horaires sont donnés en heures UTC (temps universel coordonné) ou légales (UTC - 4 aux Antilles, UTC – 3 en Guyane).

Diffusion VHF

La VHF est le moyen radio retenu par le Système Mondial de Détresse et de Sécurité en Mer (SMDSM) pour diffuser l’information maritime de sécurité dans la bande côtière jusqu’à 25 milles au large. Les bulletins météo, qui font partie de l’information maritime de sécurité, diffusés en VHF, sont les bulletins « côte » adaptés à ce domaine.

Même si le téléphone mobile est un moyen pratique pour consulter ces bulletins, la Direction des Affaires Maritimes attire l’attention des plaisanciers sur les avantages de la VHF par rapport à la téléphonie mobile : portée en mer largement supérieure, notamment dans le cas d’une installation fixe, facilité de radiolocalisation et surtout efficacité sans comparaison en cas de détresse grâce à une veille permanente du canal 16 par le CROSSAG et la plupart des navires.

Les  bulletins marine « côte » sont diffusés entre trois et quatre fois par jour selon la zone sur chaque émetteur concerné (émetteur par émetteur, à suivre, la diffusion simultanée étant impossible).

Les BMS-côte sont diffusés dès réception puis toutes les heures à H+30. Ils sont annoncés sur le canal 16 qui indiquera le canal de diffusion.

Diffusion des bulletins météorologiques en VHF par le CROSSAG

Diffusion BLU (Bande Latérale Unique , SSB en anglais)

Système de diffusion radio en moyenne et haute fréquence (MHF), nécessitant un récepteur particulier. Bien que le Système Mondial de Détresse et de Sécurité en Mer (SMDSM) ait retenu le Navtex comme moyen radio pour diffuser l’information de sécurité en mer sur le domaine du large (jusqu’à 300 milles des côtes), le CROSSAG assure toujours une diffusion en MHF-BLU.

Un récepteur radio « toutes ondes », recevant les émissions en BLU, est un moyen pratique pour recevoir la météo en mer, en particulier en cas de traversée. Couplé à un micro-ordinateur, il peut recevoir aussi les émissions Navtex lorsqu’elles existent ou fac-similé.

Les bulletins réguliers de météo marine diffusés en BLU couvrent deux domaines :

  • un domaine large « Antilles » compris entre 10°N et 20°N ainsi que 57°W et 65°W.
  • un domaine large « Guyane  » qui s’étend au sud de 10°N et à l’ouest de 50°W.

Le bulletin large Guyane est élaboré par Météo-France et est rédigé en langue française. Sur la zone Caraibe-Atlantique, Météo-France met à la disposition du CROSSAG les bulletins réguliers émis par le service américain de la NOAA dans le cadre du SMDSM. Il s’agit de bulletins rédigés en langue anglaise.

 

Diffusion des bulletins météorologiques en BLU

Autres accès aux informations de Météo-France

Internet

Météo-France Antilles-Guyane dispose depuis juin 2021 de 3 nouveaux sites Internet :

www.meteofrance.gp pour la Guadeloupe, St-Barth et St-Martin,

www.meteofrance.mq pour la Martinique,

www.meteofrance.gf pour la Guyane.

Parmi toutes les rubriques qui composent le site, l’onglet Météo Marine est dédié aux navigateurs. Les bulletins diffusés par le CROSSAG et présentés dans ce guide y sont disponibles. On y trouve par ailleurs des cartes de prévisions et météogrammes de vent et d’état de mer jusqu’à 3 jours d’échéance sur une vaste zone qui englobe les Antilles et la Guyane. On peut également avoir accès à des prévisions détaillées sur les principaux ports des Antilles française et de la Guyane. Bien entendu, on y trouve aussi ce guide qu’il est possible de télécharger.

Les données en temps réel des houlographes sont disponibles par l’onglet Observations. Ces renseignements fournissent les mesures de l’état de la mer réalisés par ces instruments, aux endroits où ils sont déployés. Il donne des indications très précises sur la hauteur et la période des vagues. Une présentation plus complète des houlographes est faite plus loin dans ce présent guide.

La rubrique Prévisions permet d'avoir une vue d'ensemble de la situation météorologique sur le département grâce aux cartes de prévision de temps sensible, aux images satellitaires, et aux images des radars de précipitations.

Enfin, la rubrique Cyclone est également cruciale pour les marins. Elle diffuse des informations régulières sur les phénomènes en cours. Elle propose également de revenir sur les événements passés marquants et sur le bilan des années passées.

 

Inmarsat C

La diffusion par le standard C du réseau des satellites Inmarsat est le moyen choisi par le SMDSM pour diffuser l’information de sécurité concernant le grand large (au-delà de 300 milles des côtes). L’ensemble des océans a été découpé en vingt et une zones appelées Metarea dont la responsabilité météorologique a été confiée à un pays limitrophe. De ce fait, un bulletin météo, diffusé en langue anglaise, est disponible pour chacune d’elles. Les Antilles font partie de la zone Metarea IV.

Le découpage des zones et les bulletins peuvent être consultés sur le site http://weather.gmdss.org

La zone Metarea IV est divisée en deux grandes sous-zones délimitées par la latitude 31N, afin de distinguer la zone tempérée de la bande tropicale. Les Antilles sont donc incluses dans la zone la plus sud dont la responsabilité de production des bulletins marine de sécurité a été confiée aux États-Unis.

 

Domaine SMDSM

ANNEXES

Ci-dessous, les échelles de vent (Beaufort) et d'état de la mer ainsi que la classification des cyclones dans la région et un lexique français-anglais

Echelle de vent (Beaufort)

En météorologie marine, la force des vents moyens est exprimée en nœuds ou selon l’échelle Beaufort graduée de 0 à 12.

1 nœud (kt*) = 1 mille marin par heure = 1,852 km/h  (* kt est l’abréviation du mot anglais knot = nœud).

Les vitesses de vent, qu’elles soient exprimées en nœuds ou selon l’échelle Beaufort dans les bulletins marines, se rapportent toujours au vent moyen (moyenne de la force du vent sur 10 minutes) et non aux rafales.

Les rafales de vent peuvent être supérieures de 40 à 50 % à la vitesse du vent moyen. Elles sont alors significatives et renseignées dans les bulletins. Elles sont toujours exprimées en nœuds ou qualifiées selon les règles suivantes :

Rafales = écart de 10 à 15 kts avec le vent moyen;  Fortes rafales = écart de 15 à 25 kts; Violentes rafales = écart sup à 25 kts

 

 

Echelle de vent (Beaufort)

Echelle d'état de mer

Dans les bulletins marine, l’état de la mer est qualifié par des termes définis selon une classification internationale appelée échelle Douglas. Cette échelle est graduée de 0 à 9 en fonction de la hauteur significative des vagues qui représente la hauteur moyenne du tiers des vagues les plus hautes (H 1/3).

Echelle d'état de la mer

Classification des cyclones sur le bassin Atlantique Nord / Mer Caraïbes

Le National Hurricane Center (NHC), basé à Miami, est une entité du service météorologique d’État américain. En tant que CMRS Centre Météorologique Régional Spécialisé (CMRS) désigné par l’Organisation Météorologique Mondiale (OMM), il a la responsabilité de la prévision cyclonique sur l'ensemble du bassin Atlantique et du bassin Pacifique Est. Il est chargé de fournir des analyses et des prévisions des phénomènes cycloniques à l’ensemble des pays situés dans ces deux bassins, et de les nommer dès lors que les vents qui les accompagnent dépassent strictement 33 nœuds, c'est-à-dire lorsque les systèmes ont atteint le stade de tempête tropicale.

L’intensité des cyclones tropicaux dépend de la force maximale des vents (moyennés sur 1 minute dans ce cas), ce qui permet de les classer en dépressions, tempêtes ou ouragans. La gamme des vents concernant les ouragans est très étendue, ce qui a conduit à leur attribuer une catégorie selon l’échelle de Saffir-Simpson qui va de 1 à 5.

Classification des cyclones sur le bassin Atlantique Nord / Mer Caraïbes

Lexique des principaux termes utilisés en météorologie marine

Alizés / trade winds : vents s’écoulant depuis les anticyclones subtropicaux vers la zone de convergence intertropicale. Leur direction moyenne est orientée nord-est dans l’hémisphère nord, et sud-est dans l’hémisphère sud. Ils soufflent le plus souvent entre 10 et 20 nœuds. Sur les océans, les alizés sont des vents quasi permanents. Ce sont donc les vents que l’on rencontre la plupart du temps aux Antilles et en Guyane. Néanmoins, dans certains cas, il arrive que les alizés soient très faibles ou inexistants ; on parle alors de situations de « panne d’alizés ».

Anticyclone / High : zone de pression élevée, représentée par une isobare fermée. Plus on s’approche du centre, plus la pression est élevée. On dit d'un anticyclone qu'il s'établit, qu'il se renforce / build ou qu'il s'affaiblit / weaken, ou encore qu'il s'affaisse. Il est souvent stable dans le temps et peu mobile. Dans l’hémisphère nord, les vents tournent dans le sens des aiguilles d’une montre autour des anticyclones. Dans l’hémisphère sud, c’est l’inverse.

Avis ou BMS / Warning

         avis de grand frais (force 7 Beaufort) : near gale warning 

         avis de coup de vent (force  8 B) : gale warning

         avis de fort coup de vent (force 9 B) : severe gale warning 

         avis de tempête (force 10 B) : storm warning 

         avis de violente tempête (force 11 B) : violent storm warning

         avis d’ouragan (force 12 B) : hurricane warning 

 

menace d’avis : threat of warning.

En Guyane, les conditions de vent en mer sont régies par des alizés le plus souvent modérés. Aussi,, il est extrêmement rare que des BMS soient émis sur ce domaine.

Aux Antilles, les alizés peuvent parfois souffler fort, en particulier de décembre à mars, et atteindre des forces de vent conduisant à l’émission d’avis de grand frais sur les domaines côtiers. Les phénomènes cycloniques, génèrent nécessairement l’émission de BMS, de l’avis de grand frais à l’avis d’ouragan, selon la zone qu’ils occupent et l’intensité atteinte.

Brise - Phénomène de brise - Régime de brises / Coastal breeze : situation caractérisée par l'alternance de brise de mer / sea breeze (vent venant de la mer le jour) et de brise de terre / land breeze (vent venant de la terre la nuit). Aux Antilles, les brises sont surtout présentes lorsque l’alizé souffle faiblement.

Brume / Fog : gouttelettes d'eau ou fines particules solides en suspension dans l'atmosphère réduisant la visibilité. Aux Antilles et en Guyane, la réduction de la visibilité en mer est essentiellement due à la présence de fines particules de sable qui ont été transportées depuis le continent africain par les vents d’alizé. On parle ainsi de brumes de sable.

Centre d'action / Center of action : vaste anticyclone ou dépression qui commande une partie de la circulation atmosphérique.

Cyclogénèse / Cyclogenesis : terme consacré pour le creusement ou la formation d'une dépression.

Dépression / Low : zone de basse pression représentée par une isobare fermée. Plus on s'approche du centre, plus la pression diminue. On dit d'une dépression qu'elle se creuse / deepen ou au contraire qu'elle se comble / fill. Dans l’hémisphère nord, les vents tournent dans le sens inverse des aiguilles d’une montre autour de la dépression. Dans l’hémisphère sud, c’est l’inverse.

Dépression tropicale / Tropical depression : dans le bassin Atlantique tropical, il s’agit du phénomène cyclonique ayant atteint le premier stade. Les vents les plus forts restent inférieurs à 34 nœuds.

Dorsale / Ridge : axe de hautes pressions prolongeant un anticyclone. C’est généralement une zone de beau temps, ou du moins, d’amélioration du temps, et c’est surtout une zone où les vents sont faibles. On dit d’une dorsale qu’elle s’établit, qu’elle se développe / build sur une zone ou le long d’un axe / axis, ou qu’elle s’affaisse / weaken.

État de la mer / Sea state : état de la surface de la mer résultant de la superposition des vagues levées par le vent (appelées mer du vent) et des trains de houle. Cet état résultant est aussi appelé Mer Totale. Pour décrire l'état de la mer, on n'utilise ni la hauteur maximale des vagues (trop grande et non significative), ni la hauteur moyenne (trop faible), mais la hauteur moyenne du tiers des vagues les plus hautes : cette hauteur qui caractérise l’état de la mer est appelée H1/3 ou hauteur significative. C’est cette valeur qui qualifie l’état de la mer selon l’échelle Douglas.

Flux / Flow : écoulement de l’air à grande échelle. La direction du flux est donnée par l'orientation des isobares. Au sol, par suite du relief et des effets thermiques, le vent local peut s'écarter notablement du flux.

Force ou vitesse du vent / Wind force or speed : en météorologie maritime, la force du vent moyen (moyenne sur 10 minutes) est exprimée en degrés de l'échelle Beaufort ou en nœuds / knots. La vitesse des rafales / gusts, (vitesse du vent instantané) s’exprime quant à elle toujours en nœuds. Sur les cartes météorologiques, une hampe indique la direction d'où vient le vent ; elle est munie de barbules : une petite pour cinq noeuds, une grande pour dix nœuds, un triangle plein pour 50 nœuds.

Gradient horizontal de pression / Horizontal pressure gradient : variation spatiale de la pression. Plus le gradient horizontal de pression est élevé (grande différence de pression entre deux points proches et de même altitude), plus le vent est fort. Sur les cartes météo, un fort gradient de pression est matérialisé par des isobares serrées.

Grain / Squall : coup de vent violent durant au plus quelques minutes qui commence et se termine soudainement. Ce phénomène est généralement lié à la présence de gros cumulus ou de cumulonimbus, caractérisé par une aggravation brutale, mais passagère du temps : précipitations violentes, parfois orageuses, fortes rafales de vent dépassant le vent moyen d'au moins 15 nœuds. C'est sous le vent du nuage que les fortes rafales sont le plus à craindre. Aux Antilles et en Guyane, ces nuageux sont nombreux et fréquents selon la saison, si bien que le mot grain est très souvent utilisé dans les bulletins marines pour désigner le type de temps générant des averses s’accompagnant de rafales de vent.

Houle / Swell : en un lieu donné, vagues non générées par le vent local, mais formées ailleurs et s'étant propagées. La direction de la houle peut donc être très différente de celle du vent local. La houle a toujours un aspect plus régulier, moins désordonné que la mer du vent. Aux Antilles, des grandes houles de secteur nord à nord-est peuvent être observées de décembre à mai, sous l’effet de profondes dépressions des latitudes tempérées. De juin à novembre, d’importantes houles de secteur Est générées par des phénomènes cycloniques peuvent intéresser l’arc antillais. La houle, en raison d’une période plus importante, est plus énergétique que la mer du vent, et a un pouvoir de destruction plus important.

Instable (atmosphère instable, air instable ou flux instable) / Unstable : l'atmosphère est instable quand les basses couches sont anormalement chaudes par rapport aux couches moyennes ou supérieures de l'atmosphère. Une atmosphère instable est le siège de mouvements verticaux qui provoquent des rafales, améliorent la visibilité et favorisent les nuages à développement vertical (cumulus, cumulonimbus) générateurs de précipitations sous forme d'averses. Les régions tropicales, en raison de basses couches chaudes, sont soumises à une atmosphère instable.

Isobare / Isobar : ligne reliant les points de la surface terrestre ayant la même pression au niveau de la mer, à un instant donné.

Mer croisée / cross sea : état de lea mer caractéisé par deux trains de vagues de direction très différente. Aux Antilles et en Guyane, la mer peut être croisée en présence simultanée d’une mer du vent de direction moyenne Est et d’une houle de Nord entre décembre et mai.

Mer du vent / Wind sea : vagues générées par le vent à l’instant et au lieu où on les observe. La mer du vent a toujours un aspect plus désordonné que la houle.

Mer totale / total sea : état final de la mer par superposition des trains de houle et de la mer du vent.

Onde d’est ou onde tropicale / Easterly wave ou tropical wave : thalweg se propageant d’est en ouest dans le flux d’alizé. Aux Antilles, ce phénomène est récurent et se produit entre mai et novembre tous les 3 à 6 jours en moyenne. Elles sont généralement porteuses d’une dégradation sensible du temps donnant des fortes pluies orageuses et des rafales de vent. Dans de nombreux cas, les ondes tropicales peuvent se développer et évoluer en phénomène tropical (tempête ou ouragan).

Ouragan / Hurricane : phénomène tropical associé à des vents moyens supérieurs à 64 nœuds (force 12 Beaufort). Les ouragans se caractérisent par la présence d’un œil au centre du système. Les ouragans du bassin tropical Atlantique sont classés selon l’échelle de Saffir-Simpson graduée de 1 à 5.

Perturbation / Disturbance : de façon générale, tout phénomène météorologique engendrant une dégradation du temps. Sous les latitudes tempérées, ce terme est employé pour désigner l'ensemble front chaud, secteur chaud, front froid et éventuellement occlusion. On l'utilise aussi pour désigner la zone nuageuse associée à cet ensemble, Chaque perturbation est associée à une dépression. Dans l’Atlantique tropical, les perturbations sont surtout représentées par les ondes d’est.

Rafale / Gust : renforcement brutal et passager du vent. Une rafale peut atteindre une vitesse supérieure de 40 à 50 % à celle du vent moyen. La vitesse d'une rafale s'exprime en nœuds, l'échelle Beaufort étant réservée au vent moyen. Les bulletins météorologiques français utilisent le terme « rafales » lorsque la vitesse du vent instantané dépasse de 10 à 15 noeuds la vitesse du vent moyen, « fortes rafales / severe gusts » lorsque la différence atteint 15 à 25 noeuds et « violentes rafales / violent gusts » lorsqu’elle dépasse 25 noeuds.

Régime (synonyme de « conditions » / Conditions) : par exemple, régime de brise, régime anticyclonique, régime d’alizés soutenus...

SMDSM / GMDSS : Système Mondial de Détresse et de Sécurité en Mer. Réglementation internationale régissant les procédures et les matériels de radiocommunication et les renseignements de sécurité maritime nécessaires à la sécurité des navires en mer pour les navires soumis à la convention SOLAS, incluant la diffusion des bulletins météorologiques (Inmarsat-C et Navtex).

Convention SOLAS / SOLAS convention : Traité international adopté par l’Organisation Maritime Internationale (OMI) visant à définir les différentes règles relatives à la sécurité, la sûreté et l'exploitation des navires. Cette convention s'applique en général aux navires de jauge brute supérieure ou égale à 500 MS qui effectuent des voyages en eaux internationales.

Tempête / Storm : sous les latitudes tempérées, phénomène engendrant des vents de force 10 Beaufort.

Tempête tropicale / Tropical storm : aux Antilles, cette appellation regroupe tous les phénomènes dépressionnaires engendrant des vents de force 8 à 11 Beaufort inclus. Il s’agit du stade à partir duquel les phénomènes tropicaux sont nommés.

Temps sensible / Significant weather : décrit les conditions météorologiques dominantes sur une zone donnée : pluie (rain), averses (showers), grains (squalls), grêle (hail), orages (thunderstorm),…….

Tendance ultérieure / Further outlook : dernière partie de certains bulletins réguliers. Elle permet de décrire schématiquement l’évolution de la situation prévue au-delà des prochaines 24 heures, en insistant sur les phénomènes dangereux.

Thalweg (s'écrit aussi talweg) / Trough : axe de basses pressions prolongeant une dépression. Les isobares sont en forme de V. Son passage est marqué par une brusque rotation du vent.

Trombe / Waterspout : tourbillon intense entre la base d'un cumulonimbus et la mer. Les vents associés sont extrêmement violents, mais heureusement très localisés. Ce phénomène est régulièrement observé aux Antilles ou en Méditerranée.

Vent moyen / Mean wind : par convention, en météorologie, le vent moyen est un vent moyenné sur 10 minutes et mesuré à une hauteur de 10 mètres.

Les bulletins météorologiques français font toujours référence au vent moyen. Les rafales peuvent dépasser de 40 à 50 % le vent moyen. Indépendamment de l’hémisphère, on dit que le vent « tourne / veer » lorsque sa direction varie selon le sens des aiguilles d’une montre et qu’il « revient / back » lorsque sa direction varie selon le sens inverse des aiguilles d’une montre. Pour caractériser les variations de la force du vent, on dit que le vent mollit / decrease, ou fraîchit / increase.

Vent cyclonique / Cyclonic wind : variations de direction du vent dans le sens contraire des aiguilles d’une montre (hémisphère nord) autour et à proximité du centre d'une dépression. On utilise aussi l’expression « vent dépressionnaire ».

ZCIT / ITCZ : zone de convergence intertropicale ( = Equateur météorologique). Zone de rencontre des alizés de l’hémisphère nord et de l’hémisphère sud. Les grains, orageux ou non, y sont fréquents. Les marins lui ont donné le nom de « pot au noir ». Si les Antilles françaises restent généralement au nord de la ZCIT, le temps en Guyane est fortement influencé par le balancement saisonnier de la ZCIT. Celle-ci transite au-dessus du département guyanais en décembre-janvier (petite saison des pluies) et surtout entre avril et juin (grande saison des pluies).