Cyclone et activite cyclonique Martinique

Légende des cyclones tropicaux dans le bassin cyclonique
Atlantique Nord - Mer Caraibe - Golfe du Mexique

  • Système cyclonique potentiel
  • Dépression tropicale
  • Dépression subtropicale
  • Dépression extra-tropicale
  • Dépression sur Terre
  • Dépression se dissipant ou se comblant
  • Tempête tropicale (63-88 kmh)

  • Tempête tropicale forte (89-118 kmh)

  • Tempête subtropicale (63-118 kmh)

  • Ouragan:
    cat 1 (119 - 153 kmh)
    ou cat 2 (154 - 177kmh)

  • Ouragan majeur:
    cat 3 (178 - 208 kmh)
    ou cat 4 (209 - 251 kmh)
    ou cat 5 (252 kmh et + )

NB: les valeurs de vents indiquées. correspondant au vent maximum soutenu. sont moyennées sur 1 minute dans le bassin concerné et ne tiennent pas compte des renforcements locaux parfois très importants par effet de relief et/ou effets venturi.

Les rafales peuvent être supérieures de 40 à 50% par rapport au vent maximum soutenu.

Bulletin d'activité cyclonique sur le bassin atlantique

Bulletin d'activité cyclonique sur le bassin Atlantique / Mer des Caraibes / Golfe du Mexique

Le mercredi 30 novembre à 07:33 locales

Image satellite sur le bassin :

Activité cyclonique sur le bassin :

Ce mercredi 30 novembre marque officiellement la fin de la saison cyclonique 2022 dans le bassin Atlantique.

Bilan global en chiffres

17 phénomènes tropicaux au total, dont :

- 1 système cyclonique potentiel

- 2 dépressions tropicales

- 6 tempêtes tropicales

- 8 ouragans dont 2 ouragans majeurs FIONA et IAN tous deux de catégorie 4.

C’est moins qu’annoncé en début de saison par les prévisions d’activité cyclonique. Finalement, ces chiffres sont globalement conformes aux normales sur les 30 dernières années pour ce qui concerne les phénomènes nommés (tempêtes tropicales et ouragans), seul le nombre d’ouragans majeurs est un peu moindre que la normale.  

Caractéristiques de la saison

Démarrage de la saison le 02 juin : cela faisait 8 ans (2014) qu’aucun phénomène n’était pas apparu avant le 01 juin. Mais surtout aucun phénomène entre le 04 juillet et le 31 août, en dehors du système cyclonique potentiel surveillé vers le 20 août, mais qui n’évoluera pas en dépression. C’est la période la plus longue sans activité cyclonique en plein cœur de la saison depuis 1999, et il faut remonter à 1997 pour n’avoir aucun phénomène tropical durant le mois d’août. L’essentiel de l’activité cyclonique s’est donc concentrée sur les deux mois de septembre et d’octobre.  

Les phénomènes marquants

IAN, ouragan majeur, de loin le plus dévastateur. Il a concerné tout d’abord l’ouest de Cuba, ensuite la Floride et enfin la Caroline du sud, à chaque fois au stade d’ouragan. C’est surtout sur la Floride, qu’il a touché en ouragan majeur de catégorie 4 avec des vents moyens de l’ordre de 250 km/h, que les conséquences sont les plus catastrophiques. On estime que IAN a causé la mort de 148 personnes et généré plus de 65 milliards de dollars de dégâts.

FIONA, premier ouragan majeur de la saison, a d’abord touché la Guadeloupe au stade de tempête tropicale, puis Porto Rico et la République Dominicaine comme ouragan de catégorie 1.

JULIA, système ayant eu une trajectoire très sud en mer Caraïbe, a frôlé les côtes du Venezuela, de la Colombie puis a atterri sur les côtes du Nicaragua au stade d’ouragan de catégorie 1. Les conséquences en Amérique centrale ont été importantes en raison des fortes pluies qui se sont déversées. On recense plus de 90 victimes décédées suite à son passage.  

Et sur l’arc antillais, et en particulier les territoires français ?

Trois phénomènes :

Future Bonnie. À la fin du mois de juin, une onde tropicale active, évolue bas en latitude sur une trajectoire est-ouest. À son approche du sud de l’arc antillais, elle évolue en système cyclonique potentiel. Elle concerne Trinidad et Tobago, ainsi que les côtes du Venezuela au cours de la nuit du 28 au 29 juin, en dégradant les conditions météorologiques assez loin dans sa partie nord, ce qui vaut un passage en vigilance jaune sur la Martinique et sur la Guadeloupe. Ce système est devenu le 01 juillet la tempête tropicale Bonnie lors de son approche des côtes du Nicaragua et du Costa Rica.

EARL. Début septembre, une onde tropicale active est en approche du nord de l’arc antillais. Elle évolue rapidement au cours de la nuit du 02 au 03 septembre, ce qui lui vaut d’être classée en tempête tropicale et d’être baptisée Earl. Sa trajectoire l’amènera à circuler à une centaine de kilomètres au nord de Saint Martin et Saint Barthélémy qui passeront en vigilance orange. Les conséquences sur ces îles resteront modérées avec des rafales de vents qui ne dépasseront pas les 90 km/h. FIONA. Le phénomène marquant de cette saison cyclonique 2022 pour les Antilles françaises est bien évidemment FIONA. Le centre du système a circulé sur l’extrême nord de la Guadeloupe en début de nuit du 16 au 17 septembre en déversant sur ce département des pluies diluviennes qui ont battu des records sur de nombreux postes pluviométriques. FIONA n’est alors pas un ouragan, stade qu’il atteindra 36 heures plus tard en mer caraïbe, ce qui montre, s’il était encore nécessaire, qu’une simple tempête tropicale comme l’était FIONA à ce moment, peut s’accompagner de pluies exceptionnelles et générer des conséquences désastreuses. Plus d’information sur FIONA sur :

https://meteofrance.mq/fr/actualites/passage-de-la-tempete-tropicale-fiona-sur-larc-antillais et sur :

https://meteofrance.gp/fr/actualites/bilan-du-passage-de-la-tempete-tropicale-fiona  

 

IMAGES & VIDÉOS
  • Recommandées
  • Récents
  • Populaires
  • ${vid.title}

  • ${vid.title}

  • ${vid.title}