Bulletin Prévisions saisonnières Météo à 3 mois : Prévisions saisonnières juin - juillet - août 2022

Météo à 3 mois : Prévisions saisonnières juin - juillet - août 2022

23/05/2022

Des températures normales et des pluies moins abondantes

En Martinique, les quantités de pluies prévues pour le prochain trimestre devraient être moins importantes que la normale. Les températures attendues devraient être conformes à la saison.

.

.

Prévisions d'anomalies de températures de l'océan pour juin - juillet - août 2022

Contexte climatique global :

Au niveau océanique, dans le Pacifique, le phénomène la « Niňa » conserve encore son caractère modéré (- 0,9 °C). Le retour à une ENSO (oscillation El Niňo) neutre semble se faire attendre. Les eaux équatoriales Atlantique sont un peu plus chaudes que d’ordinaire, mais les eaux baignant les Antilles poursuivent leur refroidissement ; elles devraient être légèrement plus fraîches que la normale de saison.

Prévisions d'anomalies de pluies pour juin - juillet - août 2022

Pour ce qui concerne l’Atlantique, l’activité convective se retrouve renforcée au niveau équatorial et sur les régions du Nord-Est de l’Amérique du Sud jusqu’à l’Est du Venezuela par le phénomène « La Niňa ». La température de surface prévue des eaux tropicales antillaises devraient limiter l’activité convective sur l’arc. La majorité des modèles climatiques prévoient un scénario moins pluvieux que la norme pour la Martinique durant le prochain trimestre.

Prévisions pour la Martinique

D’un point de vue climatologique, le mois juin marque habituellement le début de la saison cyclonique. Cependant, le prochain trimestre devrait, être moins prononcé en termes de pluies.

D’autre part, les probabilités penchent vers des températures conformes à la normale.

Pluviométrique des trois mois écoulés, de mars à mai 2022 :

Le mois de mars a connu une pluviométrie relativement avantageuse pour l’ensemble du territoire. On note jusqu’à deux fois la normale sur le secteur du Carbet. Le quart Nord-Est de l’île reste déficitaire, jusqu’à 30 % d’eau en moins à la Caravelle.

La pluviométrie du mois d’avril est largement déficitaire sur toute l’île. On enregistre jusqu’à 60 % pour le Nord Caraïbe et le secteur Diamant-Anses d’Arlet - 3 îlets. Cependant, le relief du Nord, au niveau de St-Joseph et Gros Morne, subit seulement 30 % de manque.

Le mois de mai suit cette tendance déficitaire avec 40 à 50 % de carence en pluies sur tout le territoire. Les régions les plus carencées demeurent les mêmes à savoir la côte atlantique et le secteur de St-Pierre.

Au final, le constat du trimestre mars-avril-mai 2022 demeure mitigé : une large moitié Ouest de l’île ne présente que 10-20 % de déficit et la moitié Est de l’île est plus impactée avec jusqu’à 50 %.

 

La carte ci-dessous nous présente le rapport à la normale sur le trimestre passé.

Rapport à la normale sur le trimestre précédent