Bulletin Prévisions saisonnières Météo à 3 mois : Prévisions saisonnières   janvier - février - mars 2022

Météo à 3 mois : Prévisions saisonnières janvier - février - mars 2022

03/01/2022

Les trois premiers mois de l’année moins secs que d’ordinaire, et un peu plus chaud en températures

En Martinique, les pluies du prochain trimestre devraient être légèrement supérieures aux normales de saison. Les températures attendues devraient être légèrement supérieures à d’habitude.

.

.

Prévisions d'anomalies de pluies pour janvier - février - mars 2022

Contexte climatique global :

Au niveau océanique, les indices ENSO (oscillation El Niňo) montrent que la phase « La Niňa » est encore à son apogée. Le retour à une ENSO neutre devrait en principe attendre mai ou juin. Quant à l’océan Atlantique équatorial, il demeure plus chaud en surface que d’habitude. Cependant, cette anomalie de température faiblit et le retour à la neutralité devrait se produire en février ou mars. Autour de l’arc Antillais, la tendance s’est modifiée, et les eaux de surface devraient être légèrement plus chaudes que d’habitude. Plus au Nord, l’océan reste beaucoup plus chaud qu’à l’accoutumée.

Prévisions d'anomalies de températures de l'océan pour janvier - février - mars 2022

Les modèles climatiques placent l’arc antillais dans un environnement incertain. Le phénomène « La Niňa d’hiver » conjugué aux eaux chaudes équatoriales favorisent l’activité convective essentiellement sur le quart Nord-Est de l’Amérique du Sud, impactant ainsi le Nord du Brésil jusqu’au Venezuela. Mais le retour des eaux plus chaudes au niveau de l’arc antillais modifie la donne : la zone humide devrait s’étendre jusqu’à nos îles en principe.

Prévisions pour la Martinique

Février et mars sont généralement les mois les moins arrosés de l’année. Malgré tout ce premier trimestre devrait être un peu moins sec que la normale.

Côté températures, l’analyse du contexte océan-atmosphère semble plutôt pencher pour des températures un peu plus élevées.

Pluviométrique des trois mois écoulés, d’octobre à décembre 2021 :

Octobre est moins pluvieux dans l’ensemble hormis sur la côte Ouest de l’île : Dégradé pluviométrique Est – Ouest avec un déficit marqué sur la façade Atlantique. A titre d'exemple, le Vauclin : 74 mm (-50%) ; Trinité : 87 mm (-65%).

La côte Caraïbe connaît une pluviométrie excédentaire hormis le pourtour constituant la baie de FdF. Carbet : 248 mm ( +6%) ; St Pierre : 229mm (+23%) ;Trois-îlets : 235 mm.

Le versant Ouest du relief du Nord est conforme à la normale: Fonds Denis Cadet 

Novembre est déficitaire sur l’ensemble de l’île. Le signal est cependant plus marqué sur la moitié Sud de l’île. En effet, le littoral s’étendant de la Caravelle au Vauclin et le Sud-Ouest de l’île sont les zones les moins arrosées avec respectivement 50 et 75 mm.

Décembre est également déficitaire, seules les deux stations voisines, St-Pierre Depaz et de Fond-St Denis Cadets, enregistrent un léger excédant. Les pluies se répartissent graduellement dans toutes les directions, atteignant les 60 à 70 % de déficit dans le Sud et sur la façade Atlantique.

 

Au final, le trimestre octobre-novembre-décembre est plutôt sec avec généralement un déficit entre 10 et 20 % sur le Nord-Est de l’île et un manque entre 30 et 50 % sur une large portion de l’île. Le littoral Atlantique demeure la zone la plus sèche de l’île avec 60 à 70 % de déficit.

La carte ci-dessous nous présente le rapport à la normale sur le trimestre passé.

carte bilan - rapport à la normale octobre - novembre - décembre 2021